20160625_145035_resized

Le Château

                            Bienvenue au château de la garnison!   Gwenaëlle et Guillaume vous accueillent avec plaisir dans une demeure restaurée du XVIIe siècle, ancienne maison de maître et garnison des chevaliers Dragons de la Garde Royale. Après quelques années de carrière dans le monde littéraire pour elle, et l’univers du football professionnel pour lui, ils sont tombés amoureux de ce lieu magique et après quelques années de rénovation lui ont redonné tout son charme centenaire pour l’ouvrir de nouveau au public. En pleine campagne Nantaise, à cinq minutes de l’axe Vannes-Paris et Rennes-Bordeaux, La Garnison est une étape idéale sur le chemin des plages ou des Châteaux de la Loire. Le centre-ville de Nantes tout proche vous plongera dans la vie culturelle trépidante de la Cité des Ducs, et la Vallée du Cens qui entoure la maison vous offrira des sentiers ombragés parfaits pour un séjour détente.

arrière façade

sans titre-2380

20170219_101426_resized     20170219_101635_resized

DSC_4593

 

Donnant toutes vue sur les champs et les chevaux, nos quatre chambres de charme allient douceur de vivre et harmonie, chacune dédiée à l’univers d’un grand écrivain. Vous apprécierez leurs poutres apparentes, le salon réservé aux hôtes au coin d’un bon feu de cheminée, et les belles balades à faire dans le jardin et la vallée environnante.

Les salles communes au rez-de-chaussée pourront être l’occasion d’un moment détente ou d’un déjeuner sur les tables conviviales, et une cuisine réservée aux hôtes vous permettra de réchauffer ce qu’il vous plaira. Un lieu préservé exceptionnel, pour profiter du charme de la vie paisible de la campagne tout en étant aux portes de la ville.

                                        20140224_095416_resized_1   IMG_20140405_230620     20140829_133613_resized       
    20150918_092501

Nantes ne se quitte pas facilement. La ville de Julien Gracq vous marque à vie de regrets cachés, indicibles (…). Grandes grues postées en sentinelles sur le port à bois de Cheviré, et d’où les grumes découpées et marquées à la craie de couleur forment un curieux tableau. Splendeur déchue des grands hôtels particuliers du quai de la Fosse et de la rue Kervégan, aux mascarons cyniques (…). Maisons grises et raisonnables de Ste Anne ou du quartier Zola, construites avec des pécules petits-bourgeois laborieusement amassés, et aux jardins de curés, poétiques dans leur désordre, à flanc de coteaux qui attendent toujours leur tout à l’égoût.

Catherine Charrier, « L’attente », 2012.   DSC_1866

A très vite à La Garnison!

  2-logo